Le syndrome de l’imposteur chez les dĂ©veloppeurs

Le syndrome de l’imposteur chez le dĂ©veloppeur en gĂ©nĂ©ral est trĂšs prĂ©sent. Voici pourquoi et quelles solutions existent pour le contrer.

Lire les 6 commentaires

Le syndrome de l’imposteur en tant que dĂ©veloppeur, je m’y suis frottĂ© en tant que junior…

Et maintenant je me bats avec en tant que senior.

Aujourd’hui, je me bats toujours avec.

Il est toujours lĂ , quelque part… Mais tu sais quoi ?

Il est beaucoup, mais alors beaucoup moins pesant pour moi.

Quand il arrive, je le reconnais, je l’accueille comme un vieil ami et je lui fais face !

De nature assez sentimentale, je me suis rapidement retrouvĂ© Ă  devoir me battre, contre ce syndrome de l’imposteur.

Aujourd’hui, j’aimerais te donner des astuces pour contrer ces effets nĂ©gatifs sur ton moral et tes performances.

Car ces astuces, elles ont particuliÚrement bien fonctionné sur moi.

#D’oĂč vient cette sensation ?

Le syndrome de l’imposteur est toujours plus ou moins lĂ .

Il se montre davantage quand on te confie de nouvelles responsabilitĂ©s, un nouveau projet, une nouvelle tĂąche qui te sort de tes habitudes, de ta « zone de confort »…

La peur + le manque de confiance en soi sont les origines du syndrome de l'imposteur.

Globalement, cette saloperie surgit chez le développeur (mais pas que) quand :

  • On attend quelque chose de toi
  • Tu ne veux surtout pas dĂ©cevoir
  • Tu mets les autres sur un piĂ©destal
  • On t’accorde une promotion
  • Tu ne te sens pas lĂ©gitime
  • Les autres te regardent ou doivent juger de ce que tu produis (bonjour les code reviews 👋)
  • Des nouveautĂ©s arrivent et tu dois les gĂ©rer (ce qui est nouveau te rend anxieux)

C’est d’autant plus prĂ©sent lorsque tu as un poids sur les Ă©paules, une Ă©quipe Ă  gĂ©rer, un client Ă  satisfaire…

En tant que lead dev, on m’a parfois confiĂ© des responsabilitĂ©s plus importantes sur les projets.

RĂŽle lead dev et chef de projet dans la composition de l'Ă©quipe
DĂ©composition des rĂŽles dans une Ă©quipe projet

Et c’est cool d’avoir des responsabilitĂ©s !

Mais le stress que cela procure…

C’est moi qui me l’inflige, moi et moi seul.

#Pourquoi les dĂ©veloppeurs sont les plus touchĂ©s par le syndrome de l’imposteur ?

Le syndrome de l’imposteur frappe davantage les dĂ©veloppeurs pour plusieurs raisons, la principale Ă©tant la suivante :

Notre métier évolue à une vitesse incroyable.

En tant que dev, nous devons nous adapter en continue aux nouvelles technos, apprendre de nouveaux frameworks, switcher de langages, tester de nouvelles choses…

Il est facile de se laisser distancer.

Il faut concevoir, imaginer, anticiper, rĂ©pondre au besoin, faire du code propre, faire de la veille techno, rĂ©diger de la documentation, communiquer avec son Ă©quipe, avec le client, avec son patron…

Et j’en passe !

#On attend beaucoup de nous…

Alors pas Ă©tonnant que ce soit stressant.

58% des développeurs souffront du syndrome de l'imposteur
https://www.teamblind.com/blog/index.php/2018/09/05/58-percent-of-tech-workers-feel-like-impostors/

Environ 60 % des dĂ©veloppeurs interrogĂ©s dĂ©clarent souffrir du syndrome de l’imposteur.

Étude TeamBlind citĂ©e au-dessus.

Alors sache que c’est normal de subir ce syndrome et que tu es loin, mais alors loin d’ĂȘtre seul.

D’autant plus que certains facteurs accentuent ce syndrome.

  • Tu peux traĂźner tes lacunes super longtemps si personne ne te les remonte (ton code dĂ©gueu peut marcher…).
  • La compĂ©tition (mĂȘme saine) existe. Il y a des devs assez forts dont le succĂšs est notoire, c’est intimidant.
  • Le chiffrage peut te faire dĂ©faut (« Ah, tu as mis 3 h pour ça ?! »).
  • On est beaucoup Ă  ĂȘtre introvertis, demander de l’aide et encaisser les critiques (mĂȘme fondĂ©es), c’est toujours un peu difficile.
  • Se comparer aux autres n’aide bien souvent pas…

Il va falloir apprendre Ă  lĂącher prise… 🙂

#Comment savoir si tu as le syndrome de l’imposteur ?

Pour ma part, je pense qu’on la tous, a plus ou moins grande dose.

Il y a toujours un moment ou un autre oĂč on se dit "Et si je n'en Ă©tais pas capable ?".

La diffĂ©rence Ă  la suite de ça, c’est que certaines personnes vont le ruminer pendant un long moment…

D’autres passent rapidement Ă  autre chose.

Chacun son tempérament.

D’une certaine maniĂšre, tu peux le sentir si :

  1. Cela te stresse d’ĂȘtre affectĂ© Ă  un nouveau projet, de bosser sur un nouveau truc avec nouvelle Ă©quipe
  2. Tu crains les codes reviews, les mises en recette, les mises en prod (car tu n’es pas sĂ»r de toi et de ton code)
  3. Quand on te fĂ©licite, ça ne te fait pas plaisir car tu ne penses pas en ĂȘtre digne (c’est pour toi dĂ» Ă  d’autres choses que tes qualitĂ©s – ce n’est pas mĂ©ritĂ©)
  4. Peu importe la personne en face, tu penses qu’elle est meilleure que toi (de maniĂšre gĂ©nĂ©rale aussi)

Bien entendu cela n’est pas absolu, c’est surtout quelque chose de propre Ă  chacun…

Syndrome de l'imposteur pour les développeurs
https://phdcomics.com/comics/archive_print.php?comicid=2042

#Comment Ă©viter d’attraper le syndrome de l’imposteur ?

En informatique, le syndrome de l’imposteur nous frappe beaucoup mais ce n’est pas une fatalitĂ© pour autant.

Des solutions existent.

Voici une petite liste de choses Ă  garder en tĂȘte pour le combattre plus efficacement.

  1. Rappelle-toi que les gens ont eu confiance en toi (c’est pour ça que tu es dans l’entreprise)
  2. Parle de tes problĂšmes sur les projets, la communication avec ton Ă©quipe c’est super important
  3. Demande Ă  tes collĂšgues de l’aide sur la technique / le fonctionnel, ils sont lĂ  et payĂ©s pour ça
  4. SĂ©pare tes grosses tĂąches en petites (livrer un nouveau site ça fait peur, livrer de petites fonctionnalitĂ©s beaucoup moins…)
  5. Reste humble sur tes victoires : l’excĂšs de confiance risque de te faire tomber si tu prends un mĂ»r en plein vol
  6. Ne te monte pas la tĂȘte, peu importent tes responsabilitĂ©s, c’est « juste un travail » et « personne ne va mourir »
  7. FĂȘte les petites victoires (une livraison parfaite, une merge review passĂ©e, un ticket nickel…)
  8. Reconnais que tes collĂšgues ne sont pas toujours surpuissants, on est tous humains
  9. Prends du recul. On n’est pas toujours Ă  100%, les baisses de rĂ©gime c’est normal et ça permet d’ĂȘtre Ă  120% Ă  certains moments
  10. Que chaque Ă©chec te rende plus fort, apprends au maximum de tes erreurs pour avancer

Voici un peu le nouvel Ă©tat d’esprit Ă  adopter si tu veux pouvoir Ă©viter le syndrome de l’imposteur.

#Prends ton temps pour changer

Comme les changements bruts et rapides ne fonctionnent pas, prends le temps d’appliquer point par point les diffĂ©rents Ă©lĂ©ments.

L'art des petits pas d'Antoine Saint Exupéry
Image trouvée ici : https://gautierpascal.fr/petits-pas/

Ce n’est pas un sprint, c’est un marathon.

#Tout le monde se compare aux autres, c’est humain

Sache que mĂȘme des dĂ©veloppeurs chez Mozilla souffrent de ce syndrome.

Mozilla…

C’est pas la petite boĂźte du coin qui fait des sites WordPress hein.

Ce sont des hommes, des femmes qui codent le monde de demain…

Moralité ?

Peu importe ton niveau, ta qualification, tes fonctions, que tu sois junior, medior, senior : on est tous touché.

Si tu as 30 secondes, regarde cette courte séquence de la vidéo de Quentin.

Il faut arrĂȘter de comparer son inside (son soi, ses secrets, ses problĂšmes) avec l'outside des gens (ce qu'ils projettent, ce qu'ils te montrent sur Instagram).
Le marketing de la honte par Quentin ADAM.

#La meilleure solution pour vaincre le syndrome de l’imposteur

Cette solution elle est toute simple et elle fait clairement la différence.

Apprendre.

On se sent imposteur car on ne se sent pas lĂ©gitime sur un sujet donnĂ©. Progresser dans le sujet te fera prendre conscience que maintenant, tu peux ĂȘtre lĂ©gitime.

Se sentir ĂȘtre un imposteur en PHP est beaucoup plus dur si on connaĂźt le langage sur le bout des doigts. 😉

Plus tu apprendras et plus ce syndrome de l’imposteur disparaĂźtra de ton esprit.

Alors…

  1. Approfondis ce que tu sais déjà
  2. Cherche Ă  apprendre des nouvelles choses
  3. Ne concentre pas tout le temps sur le dĂ©veloppement, il n’y a pas que ça dans la vie : fais du sport, de l’art, sors avec tes amis
  4. Traque tes progrÚs au fur et à mesure que tu progresses pour te rendre compte de ton amélioration
  5. Repeat…

Personnellement, j’adore apprendre.

Et ça m’a sauvĂ© plus d’une fois dans ma carriĂšre.

J’ai toujours des choses Ă  dĂ©couvrir dans ma readlist pocket.

Readlist sur Pocket
J’ai toujours un podcast, un article, une vidĂ©o sous le coude pour apprendre de nouvelles choses…

#Apprendre est pour moi le moyen de vaincre l’imposteur qui est en toi

C’est normal, en voyant la montagne de choses que tu ne sais pas faire d’avoir peur.

Mais n’oublie pas aussi de regarder tout ce que tu sais faire.

Une montagne se gravit petit pas par petit pas !

Alors…

Si tu as des lacunes sur un sujet, bosse-le.

S’il te manque des bases, travaille-les.

Fais tes propres code reviews et tu trouveras toi-mĂȘme tes erreurs.

Code review avec l'Ă©quipe sur GitLab
Faire ses propres code review, pointer du doigts ce qu’on ne comprend pas, apprendre, Ă©voluer, avancer…

Tes erreurs, corrige-les et apprends de celles-ci.

Tu ne comprends pas trop Ă  quoi sert une interface ? Pourquoi l’hĂ©ritage est intĂ©ressant ?

C’est l’heure de faire un tour sur Google… Ou sur mon article sur les principes SOLID.

Comble les trous au maximum.

Tu seras moins stressé, plus efficace.

En produisant du code de qualité, tu te sentiras plus légitime auprÚs de tes collÚgues développeurs.

#Les solutions pour lutter contre le syndrome de l’imposteur

Apprendre a fonctionnĂ© pour moi et beaucoup d’autres…

Mais il faut que tu trouves ce qui fonctionne, pour toi !

AurĂ©lie Vache a fait une excellente vidĂ©o Ă  ce sujet oĂč tu trouveras d’autres solutions comme :

  • Lister tes accomplissements
  • Être bien entourĂ©
  • Partager ses connaissances
  • Contribuer Ă  un projet plus grand que soit

Je te laisse découvrir la vidéo ici :

AurĂ©lie VACHE – Le syndrome de l’imposteur, quĂšsaco ?

#D’autres astuces pour triompher

Je suis assez content d’avoir trouvĂ© cette vidĂ©o de Marine Ă  l’Afup qui aborde le sujet sous d’autres angles :

  • Attention au contexte, les Ă©vĂ©nements extĂ©rieurs arrivent que tu sois bon ou pas
  • C’est normal de douter ! (Il ne faut juste pas que ça drive tout notre quotidien)
  • Regarde ce qu’est l’erreur fondamentale d’attribution (trĂšs trĂšs intĂ©ressant pour comprendre le syndrome de l’imposteur)
  • 70% des gens ressentirait ce syndrome, femme, homme, dĂ©veloppeur, tout mĂ©tier confondu
  • Être une femme dans la tech n’est pas toujours facile, mais ça ne doit pas influencer ton travail de dĂ©veloppeuse
  • La peur de l’Ă©chec est normale, c’est humain
  • Sortir de la comparaison est souvent une bonne chose
  • Le dev, c’est du travail en Ă©quipe ! On est complĂ©mentaire, les gens forts ne font pas tout en Ă©tant seuls 😉
Marine GANDY : Guide pratique de lutte contre le « syndrome de l’imposteur »

Pour conclure avant que je parle trop :

Les gens connus ne sont pas les seuls qui ont du talent.

Une confĂ©rence que je te recommande vivement de regarder ou d’Ă©couter.

#Pourquoi j’ai toujours le syndrome de l’imposteur ? 😞

Cet article, je l’ai Ă©crit il y a 1 an et demi, c’Ă©tait un de mes tout premiers articles sur le site.

À l’Ă©poque, je venais tout juste d’ouvrir le blog, alors le syndrome de l’imposteur…

Tu penses bien je l’ai pris en plein dans la tronche.

En créant ce blog, j'avais peur à chaque article que j'écrivais.

Peur d’ĂȘtre jugĂ© par mes collĂšgues, de dire des conneries, qu’on pense de mauvaises choses de moi…

Syndrome de l'imposteur chez un développeur qui blog
https://twitter.com/jdecool/status/1260827692989063168

Tout le monde ne peut pas ĂȘtre d’accord avec ce qu’on dit…

Il faut ĂȘtre ok avec ça.

Au fur et Ă  mesure des articles, Ă  force d’Ă©crire, de partager mes idĂ©es et d’en discuter avec les autres devs…

Ce syndrome a fini par partir lorsque j’Ă©cris sur le blog, mĂȘme sur un sujet que je maĂźtrise moins.

PlutĂŽt cool non ?

DĂ©sormais je n’ai plus de problĂšme Ă  ce qu’on partage mon site et ça, c’est une sacrĂ©e victoire.

Avant, j’avais clairement honte qu’on voit ma tĂȘte sur le blog…

Mais ça, c’Ă©tait avant.

Donc, oĂč est le problĂšme ?

Le problĂšme c’est que…

Mon syndrome de l’imposteur en tant que dĂ©veloppeur a ressurgi…

Alors que je pensais l’avoir battu.

Voici 3 exemples de situation oĂč je l’ai pris une nouvelle fois dans la tronche et comment je m’en suis sorti.

#Trouver une nouvelle mission freelance et assumer son TJM

Il y a quelques mois, je me suis lancé en tant que développeur web freelance.

Trouver une mission freelance avec le syndrome de l'imposteur en tant que développeur
https://twitter.com/alexsoyes/status/1447438881029332994

J’ai donc passĂ© des entretiens, eu beaucoup de RH au tĂ©lĂ©phone…

Et tu sais ce qu’on m’a dit Ă  plusieurs reprises ?

Que j’Ă©tais trop cher pour mon niveau d’expĂ©rience.

Syndrome de l'imposteur chez le développeur et TJM trop cher en freelance
Un Ă©change e-mail avec un RH super cool au demeurant 🙂

À plusieurs reprises, par plusieurs personnes des ressources humaines, sur un labs de temps assez court…

On m'a dit que je ne valais pas mon TJM.

Est-ce vrai ? Est-ce faux ? Je n’en ai aucune idĂ©e.

Mais dans ces moments-lĂ  avec le stress, dur de savoir qui a raison et de rĂ©flĂ©chir objectivement…

MĂȘme si je savais que c’Ă©tait de la nĂ©gociation, cela a heurtĂ© mon petit ego de dĂ©veloppeur

AprĂšs avoir passĂ© des entretiens (dont certains Ă©taient assez techniques), j’ai commencĂ© Ă  douter.

Et si j’Ă©tais trop cher ? Si freelance finalement, c’Ă©tait trop compliquĂ© ? Si je ne valais pas vraiment mon TJM ?

Cette phase de doute est dure Ă  accepter car tu remets tout en question.

C’est plutĂŽt sain comme dĂ©marche.

Cependant il ne faut pas que ça dure longtemps !

Pour ma part, j’ai rapidement rebondi et ai trouvĂ© une boĂźte superbe avec des gens tout aussi super.

Avec mon TJM.

Moralité ?

Je me suis remis en question mais je n’ai rien lĂąchĂ©.

Je me suis battu pour mes convictions et ça a payé.

#Donner des cours quand on est nul

Pour ceux qui ne le savent pas j’ai donnĂ© des cours pendant 2 ans dans mon ancienne Ă©cole d’ingĂ©nierie informatique.

Donner des cours en tant que dĂ©veloppeur quand on subit le syndrome de l’imposteur, c’est assez bizarre comme sensation.

Un mĂ©lange d’excitation et d’apprĂ©hension.

Et une petite voix qui te marmonne…

Est-ce que tu es vraiment Ă  la hauteur, Alex ? Tu penses vraiment que t'es lĂ©gitime pour ĂȘtre prof ? Tu pourras vraiment rĂ©pondre Ă  toutes les questions ?

Quand tu donnes des cours, il faut peaufiner son sujet un maximum.

Justement car si tu n’es pas sĂ»r de toi dans la vie en gĂ©nĂ©ral, c’est lĂ  qu’il faut compter sur ses connaissances.

Il faut te rattaĉher à quelque chose que tu sais solide.

Ce sont mes connaissances qui m’ont permis de battre ce syndrome de l’imposteur

Sans elles, je ne me serais jamais senti lĂ©gitime…

Et chaque cours aurait été un enfer.

Satisfaction des Ă©tudiants
Est-ce que les Ă©tudiants Ă©taient satisfaits de mon cours ? On dirait que oui !

Au contraire ici, en battant mon syndrome de l’imposteur, j’ai pu aller donner des cours avec grand plaisir.

Ici, c’est la nouveautĂ© et le regard des autres qui m’ont fait peur.

La bonne nouvelle, c’est que quand tu as donnĂ© des cours une premiĂšre fois…

Les autres sont beaucoup plus faciles 🙂

#Trouver du travail quand on est pas légitime

Trouver du travail en tant que dĂ©veloppeur peut ĂȘtre quelque chose d’assez compliquĂ© en soi.

Alors, quand en plus tu as le syndrome de l’imposteur…

C’est d’autant plus compliquĂ© !

Les entretiens sont souvent stressants pour tout le monde.

D’autant plus quand tu postules pour de grosses entreprises…

Regarde simplement cette offre d’emploi chez Meta (anciennement Facebook).

Offre d'emploi chez Facebook (meta)
https://www.linkedin.com/jobs/view/2824507214/

Mon meilleur ami m’a envoyĂ© cette offre il y a quelques jours.

Tu sais ce que je me suis dit immédiatement ?

Wow, une offre d'emploi chez Facebook ! MĂȘme si la fiche de poste me correspondait Ă  100%, impossible que je sois pris lĂ -bas, ils sont trop forts.

Quel préjugé de dingue !

Pourquoi je n’aurais pas le niveau de travailler chez Facebook ?

J’ai instantanĂ©ment pensĂ© que je n’en Ă©tais pas capable…

Dans ma tĂȘte, chez Facebook il y a les meilleurs du monde, comme chez Google.

Est-ce que je suis le meilleur du monde ?

Probablement pas, alors pourquoi prendre la peine de postuler ?

Pas de Facebook pour toi, Alex.

Finalement quand on se pose 2 secondes, ce ne serait pas une fiche de poste comme une autre ?

Le fait que ce soit une grosse boĂźte m’a clairement intimidĂ© et je ne me suis plus senti lĂ©gitime en tant que dĂ©veloppeur.

Alors mĂȘme si c’est intimidant de postuler chez une grosse boĂźte, es-tu un escroc pour autant ?

Si on matche avec l’offre, il n’y a aucune raison que ça ne le fasse pas.

Ce que j’ai ressenti, c’est exactement ce que tu ressens quand tu croises quelqu’un de beau qui t’attire.

Wow, tellement belle cette personne, il n'y a aucun moyen que moi je puisse lui plaire.

À trop mettre les autres sur un piĂ©destal on sabote sa confiance en soi…

Alors comme pour cette personne, lance-toi, c’est la seule maniĂšre de savoir ce qu’il adviendra.

Tu aurais pu ĂȘtre pris chez Facebook et t’Ă©panouir pleinement.

Tout comme tu aurais pu passer toute ta vie avec cette personne et ĂȘtre heureux.

Ou pas !

Mais est-ce que tu as rĂ©ellement envie d’avoir des regrets dans 20 ans en y repensant ?

De te dire « si j’avais su… » ou « j’aurais dĂ»… » ?

ArrĂȘte de rĂ©flĂ©chir, et agis.

#Conclusion

C’est un syndrome assez dur Ă  faire partir, ne t’Ă©tonne pas si ça prend du temps.

Personnellement, je pense que ma nature fait que tĂŽt au tard, je retomberais dedans.

Mais ce n’est pas grave !

Le jour oĂč j’ouvre une chaĂźne YouTube, oĂč je fais ma premiĂšre confĂ©rence, oĂč je commence Ă  bosser pour une grosse boĂźte qui m’inspire…

Il y a de fortes chances pour que je prenne Ă  nouveau ce syndrome de l’imposteur dans la tronche.

Mais pour le coup, je reste fidÚle à ma stratégie :

Apprendre est pour moi le meilleur moyen de m'en sortir.

Ça me pousse Ă  sortir de ma zone de confort et Ă  aller plus loin, d’Ă©voluer.

Plus tu prendras confiance en toi grĂące Ă  ce que tu auras appris et plus tu seras Ă  mĂȘme de te dĂ©faire du syndrome de l’imposteur.

#N’oublie pas que personne ne te demande d’ĂȘtre parfait…

Et que personne ne l’est.

Tout le monde fait des erreurs, il faut relativiser au maximum.

D’ailleurs en parlant de relativiser, tu devrais lire cet article sur pourquoi il ne faut pas devenir dĂ©veloppeur, ça te fera du bien 🙂

Enfin, évite de rechercher la reconnaissance, ça ne ferait que te faire plus mal si jamais tu échouais.

Pour ma part, c’est sur ce dernier point que je dois le plus travailler !

Et toi, t’as rĂ©ussi Ă  t’en sortir ? Donne-moi ton avis en commentaire !

6 commentaires

  1. Avatar de Soufiane

    Salut, je viens de lire ton article aprĂšs une recherche sur internet sur le manque de confiance en soit. Il m’a fait beaucoup de bien et de savoir que je ne suis pas le seul c’est cool. Perso je gĂšre plutĂŽt mal cet effet la, au point parfois de regretter d’ĂȘtre devenue dĂ©veloppeur, j’essaie de relativiser de mon cotĂ© mais c’est trĂšs dur quand tu as l’impression que ce que tu fais n’est pas top, du moins c’est l’impression qu’on a de son travail. Je dois surtout travailler sur le dernier point aussi, j’attends qu’on me dise que mon travail est bien fait, mais parfois j’aimerais bien qu’on me dise ce qui est mal fait et pourquoi. Quoi qu’il en soit ton article m’a aidĂ© Ă  me sentir mieux et Ă  mieux comprendre ce que je traverse. Merci !

    • Avatar de Alex

      Hello Soufiane !

      Merci pour ton commentaire, c’est vraiment top de savoir que ça a pu t’aider 🙂

      Tu sais dĂ©veloppeur, c’est un mĂ©tier assez difficile. Il y a tellement de personnes sur le marchĂ© que c’est trĂšs difficile de ne pas se comparer aux autres, surtout que c’est assez mis en avant. Concernant ta sensation de « mal faire », on l’a toujours plus ou moins. Mais avec l’expĂ©rience, tu deviendras sans doute de plus en plus confiant vis Ă  vis de ton travail, en tout cas c’est ce que je te souhaite !

      Ne lĂąche rien, t’as bien fait d’ĂȘtre devenu dĂ©veloppeur, c’est un mĂ©tier formidable.

      Au plaisir d’avoir de tes nouvelles,

      Alex

  2. Avatar de Jennifer

    Hello Alex ! Comme tu le sais, je ne suis pas dĂ©veloppeuse, mais… je me suis tellement reconnue dans ton article… et ce, dans pleins aspects de ma vie. C’est dingue la pression qu’on peut se mettre rien qu’en imaginant ce que les autres peuvent penser ou en se comparant. Le plus dur, c’est cĂ©lĂ©brer les petites victoires et faire des petits pas. Si tu le fais pas, t’avances plus, et y’a rien de pire que de stagner.

    Merci pour ton article qui est, comme toujours, super inspirant et facile Ă  lire. C’Ă©tait un plaisir de le parcourir jusqu’Ă  la fin. Continue Ă  Ă©crire, et… hĂąte de voir cette chaine Youtube un jour. 😉

    • Avatar de Alex

      Hello Jenn,

      Merci beaucoup pour ton commentaire…

      On en a parlĂ©, mais clairement j’ai beaucoup de mal Ă  cĂ©lĂ©brer mes victoires aussi et j’imagine que ça se ressent quand j’Ă©cris.

      Avec ce syndrome de merde on voit les belles choses chez les autres mais on est incapables de les voir chez soi. En tout cas moi je les vois chez toi, alors lĂąche rien et continue d’avancer comme tu le fais (Jennifer championne du monde).

      y’a rien de pire que de stagner.

      On se rejoint clairement lĂ -dessus… Faut avancer, mĂȘme lentement, mais faut avancer !

      Encore merci d’avoir pris le temps d’Ă©crire ce message.

      PS : Quelle chaĂźne YouTube ? (:

  3. Avatar de Cyr

    Bonjour
    Merci beaucoup pour l’article, je crois que je souffre aussi de ce syndrome surtout quand on me confie de nouveaux projets et je sais mĂȘme pas , par oĂč commencer, je me dis que je suis un imposteur et que je n’ai pas ma place lĂ .
    Mais je sais déjà comment surmonter ca!!

    • Avatar de Alex so yes

      Bonjour, merci pour ton commentaire !

      Les nouveaux projets sont le plus durs au dĂ©but, mais aprĂšs, on y prend goĂ»t ! Ne te laisse pas abattre, et bonne chance 🙂

đŸ‘©â€đŸ’» RĂ©agir Ă  cet article đŸ‘šâ€đŸ’»

Merci de partager ton histoire avec la communauté !