Un blog pour devenir un meilleur développeur

L’objectif de ce blog de développeur, c’est de devenir meilleur.

J’ai récemment lancé une newsletter gratuite pour les devs dont le but est simple.

Recevoir chaque mois, 1 conseil unique à appliquer pour devenir un meilleur développeur.

Ces conseils ne se retrouvent pas sur blog, c’est uniquement par e-mail. Si ça t’intéresse 👇

* Je n’ai pas la possibilité de renvoyer les mails sous Mailchimp (autrement dit tu ne recevras pas les mails déjà envoyés, désolé pour cela).

Un blog de développeur, encore un ?

Cela fait déjà quelques mois que ce blog de développeur existe.

Mais ici, tu ne trouveras pas de tutoriel.

On parle de programmation, de code, mais aussi bonnes pratiques, de productivité ; on se donne des tips, des idées.

Le tout sans aucune ligne de code ou presque.

Tu trouveras dans mes articles des conseils et des astuces t’aider à t’améliorer en tant que développeur.

C’est à cela qu’il sert, ce blog.

Peu importe que tu sois :

Il y aura quelque chose qui t’intéressera 🙂

Ce blog est différent

Plutôt que de faire plusieurs petits articles sur un sujet, j’ai décidé de frapper fort.

Le fait est que j’ai beaucoup de mal avec les articles sans réelle valeur ajoutée.

À ce titre, j’essaye de rendre mes articles exhaustifs.

Il y aura donc de grandes chances, si tu ouvres un article, que j’ai traité le sujet de l’article de fond en comble.

Oui, les articles sont longs, mais l’ensemble du sujet est abordé.

Alors accroche-toi !

Le truc avec les blogs de développeur, c’est que tous ou presque parlent de technique : des tutos, des explications, des outils…

La technique, ça te fait t’améliorer à l’instant T mais sans méthode, c’est plus difficile d’avancer dans sa carrière.

En tout cas c’est mon avis.

Bref, j’aime mon métier et je suis certain que toi aussi, alors bonne lecture ❤️

L’histoire d’un développeur « moyen »

J’ai eu mon premier ordinateur à mes 16 ans.

Autant te dire qu’à cette époque, je savais à peine faire une recherche sur internet.

Le peu que j’avais toujours un ordinateur, c’est au CDI pour faire des recherches sur le web.

L’éclate…

Enfin, très vite, l’informatique est devenue une passion.

1 an plus tard, je sortais mon tout premier logiciel gratuit : un outil pour optimiser les ordinateurs Windows.

Au moment de choisir mon orientation, je quitte le cursus général pour me diriger vers un Bac Pro en électronique.

Tombé amoureux de la programmation, je me suis rapidement tourné vers l’apprentissage du développement web, car son évolution rapide me fascinait (et me fascine toujours).

Bref, à cette époque, j’avais 17 ans et je commençais tout juste à programmer : ce qui faisait de moi le gars trop fort de la classe (ce que je croyais aussi…).

Fin des études, début dans la vie active

Début 2012, je trouve mon premier emploi en tant que développeur web, en alternance.

Ce travail, j’aurais mis des semaines stressantes à le trouver.

M’y prenant trop tard, on me riait au nez par téléphone quand j’appelais pour postuler…

Heureusement, une petite boîte sur Paris m’a sauvée. Cette boîte, c’est Cubis-Helios Consulting.

J’ai eu la chance de travailler avec cette agence web pendant 5 ans, uniquement en télétravail.

J’ai donc été développeur remote (presque) avant tout le monde.

Pour en revenir à mes études, j’avoue que je n’étais pas particulièrement assidu.

Je passais plus mes cours à coder des projets persos qu’à écouter le prof parler…

Entre nous, c’est quelque chose que je regrette aujourd’hui.

Je finis (enfin) par avoir mon diplôme, non sans stress…

Comme pas mal de développeurs dans ma promo, j’ai fini aux rattrapages de maths.

J’avais fait les choses bien en ayant pris un prof particulier pour me préparer.

Mais comment veux-tu rattraper des années à ne rien écouter en seulement quelques semaines ?

C’était impossible.

Je finis tout de même par obtenir mon diplôme, non pas sans une certaine chance.

Et c’est ainsi qu’un énième développeur avec un diplôme d’informatique arriva sur « le marché ».

Trouver son premier « vrai » job en CDI ?

Après 5 ans d’études, fini le code sur papier, les cours magistraux, les TPs à rendre et la fatigue des exams…

Bonjour le monde du travail !

Je passe mes premiers mois de développeur web diplômé à bosser en freelance pour les USA.

Super intéressant, je me sers du temps libre que j’ai pour essayer de monter une boîte avec deux amis, ce qui finalement ne fonctionne pas…

Entre temps, mon meilleur ami se faire embaucher dans une agence web et je décide de postuler moi aussi.

Sur le coup, j’avais déjà fait quelques recherches sur internet pour pouvoir créer un CV de développeur qui attire l’attention.

Mais après quelques semaines de recherche, je n’avais rien trouvé qui me convienne…

Pas même un taff de développeur WordPress.

Heureusement, cette boîte nous embauche tous les deux.

Ici aussi, la chance m’a aidée.

C’était un de mes premiers entretiens, j’ai donc fait beaucoup de fautes et je n’ai même pas su négocier ma rémunération.

C’est assez logique quand on y pense.

Les premières fois on est jamais très bon, c’est la pratique qui fait devenir meilleure.

Je commence donc mon premier boulot de développeur web.

« Fini les trucs foireux pour essayer de gagner de l’argent en tant que développeur« .

Travailler en tant que développeur dans une entreprise

Très vite, j’arrive à prendre mes marques, les boss sont sympas, les équipes aussi.

Seulement je sens qu’un truc cloche.

Plus j’avance, et plus je me rends compte que finalement, je ne sais pas grand-chose…

Bonjour à toi, syndrome de l’imposteur.

Sur le coup, je cherche un peu les causes de tout ça, et une première chose m’apparaît.

Je m’étais reposé sur mes connaissances durant tout mon apprentissage.

Comme je suis passionné, je faisais beaucoup de projets persos le week-end, c’est ce qui m’a sauvé jusque-là…

Petit à petit je commence à ressentir un gap énorme de connaissances entre les autres devs et moi.

C’était insupportable.

Hors de question pour moi de ressentir ça plus longtemps.

Il fallait que je change.

Et ça commençait par arrêter de copier/coller du code de StackOverflow sans même le comprendre…

Devenir développeur quand on voit le code qu’on produit parfois, ça fait pas rêver.

Je décide de changer, et ça marche

Je commence à me former, à lire, à essayer de comprendre…

Et après de longs mois, cela finit par payer.

Petit à petit, je deviens un meilleur développeur.

Je commence enfin à progresser dans mon métier.

Je réduis l’écart qui me séparait des autres développeurs de la boîte.

Quelques mois après ça, je deviens chef de projet web et je commence à « manager » d’autres devs.

Quelle angoisse…

Dans la même année, je prends également le rôle de lead developer sur les technos frontends que sont Angular et React.

Devenir un meilleur développeur, possible ?

(On a toujours pas encore parlé de pourquoi ce blog de développeur mais ça va venir)

Au fur et à mesure des projets, l’envie de devenir un meilleur développeur me fait envie.

Le code que je produis n’est « pas trop mal », mais il est loin d’être extraordinaire.

J’envie les grands noms de la tech française, et je continue à me former.

Conférences, lectures de blog, vidéos sur YouTube…

Depuis cette époque, j’ai continué à apprendre et je pense avoir beaucoup évolué.

Désormais je prends le temps de découvrir des éléments qui se rapproche de mon métier comme le green IT et l’éco-conception web.

Dès que je vois quelque chose que je ne connais pas, j’essaye de m’y intéresser au maximum pour au moins faire l’effort d’avancer (même si ce n’est pas toujours facile).

Je mets des mois à y arriver, mais petit à petit j’arrive à…

Je finis par progresser énormément en peu de temps.

Ouvrir un blog de développeur n’était pas pour moi…

C’est quelque chose qui était assez clair.

Pourquoi ferais-je un blog, je n’ai rien à communiquer ?

Le confinement m’a forcé la main.

Comme mon temps libre a explosé, je me suis trouvé une occupation utile : ouvrir un blog de dev.

À l’époque je venais tout juste d’intégrer un stagiaire développeur en 5ᵉ année sur notre nouveau projet.

Cela a aussi contribué à réveiller mon envie de transmettre.

En plein confinement, je décide de créer un setup optimisé pour ma productivité.

Et… De commencer à écrire.

Pour commencer sur des sujets assez génériques comme : Quel langage choisir pour commencer le code ?

Puis sur des sujets un peu plus spécifiques comme : Comment je peux développer sans souris (comme les hackers américains !).

Je prends de plus en plus de plaisir à écrire sur ce blog de développeur, et ça se ressent sur Twitter.

Le blog a été bien accueilli et j’ai souvent des messages d’encouragements.

Ce site, il m’a permis de devenir un meilleur dev.

Ce n’est pas le seul moyen, mais il a marché pour moi.

Et quitte à avoir un blog qui parle de code, je voulais avoir quelque chose qui soit également un peu personnel.

Avant de partir…

Je mets régulièrement à jour la page d’accueil avec du nouveau contenu et de nouveaux articles.

Reviens y jeter un oeil de temps en temps.

Tu peux t’abonner sur YouTube où je commence les vidéos, sur Feedly pour le RSS et sur Twitter où je partage chaque semaine.

Note que j’utilise le masculin dans tous mes articles pour alléger la lecture… Pour le moment, je ne suis pas prêt à passer à l’écriture inclusive.

À ce titre si tu es développeuse, sache que je te considère en tant que telle, alors bienvenue sur le blog.


Si jamais tu souhaites toi aussi devenir un meilleur dev, la newsletter est juste là 👇