Pourquoi ne PAS devenir développeur ?

  Temps de lecture : 5 min.
Les bonnes raisons qui font qu'on est développeur et celles qui font qu'on ne souhaite pas devenir développeur !

Cet article a pour but de t’expliquer pourquoi tu ne dois pas devenir développeur !

Bien évidemment c’est de l’humour, tout le monde sait qu’être développeur c’est génial ! Enfin…

Pas toujours 🙂

Cet article est à moitié humour et à moitié véridique, je te laisse lire entre les lignes !

Les côtés cools du développeur

Tout le monde pense qu’on est incroyable

– Wahoo, le dev… c’est le machin à fond noir où tu tapes dedans comme les hackers ! C’est ça que tu fais ?

– De quoi le terminal ? Ah je vois ce que tu veux dire, tiens regarde…

Un développeur qui discute avec un de ses amis
Ce que les gens pensent que tu fais VS ce que tu fais réellement

Tout est dit je pense !

C’est bien connu que les développeurs n’utilisent pas la souris pour coder !

Le milieu de la tech est géniale

Des conférences, des vidéos par milliers, de grandes évolutions tous les 6 mois… On n’est jamais en reste !

Franchement pour s’épanouir professionnellement, c’est le top.

Tellement de possibilités pour les développeurs, de connaissances à acquérir.

Personnellement le dev est ma passion, pas mon travail.

Parce que les boîtes dans la tech sont cools

Nerf, baby-foot, ping-pong, balles en mousse, croissants… Tu peux même venir en claquette !

Même les boîtes les plus archaïques commencent à adopter le « mode startup ».

Alors certes c’est pas ça qui fait la diff à l’entretien, mais entre ça et le milieu bancaire, y’a un monde !

Comme les aventuriers, on prend des risques

Ce n’est pas parce que t’es derrière ton ordinateur que tu ne prends pas de risque !

root@debian10-ansible:~# rm -rf /
rm: it is dangerous to operate recursively on '/'
rm: use --no-preserve-root to override this failsafe

Ouf ! Heureusement que certains développeurs veillent sur nous 🙂

D’ailleurs…

Ne pas développer sur la production
Si le café ne te réveille pas, essaye de supprimer une table de BDD en production !

On croirait presque qu’on est intelligents

Comme le développement a un côté scientifique, il serait facile de penser que l’on a 130 de QI et qu’on fait tous des trucs hypers complexes !

Pire code de développeur
https://www.quora.com/What-is-the-worst-piece-of-code-you-have-ever-seen-to-do-some-particular-task

Perso, je suis nul en maths et je suis loin d’avoir le QI d’Einstein.

Par contre j’ose espérer que je n’écris pas du code comme ça !

On a inventé de dark mode

Ouais, juste ça !

Les côtés qui rendent fous

Tout le monde pense que tu répares la clim et les imprimantes

Tes parents t’appellent quand il y a plus internet chez eux, et les gars du deuxième pensent que tu répares des imprimantes.

J’ai un collègue qui bossait en tant qu’administrateur système à la FAC.

Un après-midi il reçoit un coup de téléphone :

« Bonjour, on a plus de clim dans la salle 4, vous pourriez venir jeter un oeil ? »

Un administrateur système, un jeudi après-midi comme un autre…

Tu le démarres, ça marche pas. Tu le redémarres… et ça marche !

Mais attention, si tu le re-redémarres ? Bah ça marche plus 🙂

Ça me fait clairement penser aux soucis de déploiement de Glassfish il y a quelques années.

Ça avait le don de me rendre dingue !

Enfin, ça va mieux depuis que j'ai quitté Java pour.... PHP.

Interprète ça comme tu veux !

La put*** de virgule

Qui fait que tu passes 3 heures à debugger une connerie.

Ok ça arrive moins maintenant, mais clairement les erreurs de typo on en fait… Sans doute un peu trop.

On n’assume pas de faire des erreurs

Voici un exemple parmi tant d’autres… Les développeurs tentent souvent de se justifier, même quand de toute évidence, ils sont la cause du problème.

Problème git développeur
« C’est git qui plante »

On critique toujours le code, surtout le nôtre

Plus ou moins pour rire selon les circonstances. Mais ça arrive.

– Mais qui a écrit cette merde ?! Y’a rien qui marche…
– Ah, c’est moi !
– …

Toi, y’a deux semaines
Code de merde
Y’a rien à développer…

Les côtés rigolos

On a un égo incroyable

Je suis développeur fullstack chef de projets Ruby, Java. Lead dev Docker avec 50 ans d’expérience. Bref, j’suis un monstre.

Toi, à ton entretien d’embauche !

Bon ok c’est un peu abusé.

Surtout que c’est souvent sur les offres d’emplois de dev que l’on tombe sur des trucs comme ça.

Cependant ce n’est pas rare dans notre milieu de voir des développeurs qui se pensent au top…

J’en parle dans l’article « devenir un bon développeur » si ça t’intéresse.

On est tous fans de Kaamelott

Il n’est pas rare d’entendre crier « À ROULETTES ! » en plein milieu de l’après-midi.

Si tu ne connais pas Kaamelott, ça peut surprendre comme secte.

On fait des blagues de merde…

Désolé d’avance.

C’est l’histoire d’un administrateur qui configure ses variables d’environnement, et là……… PATH le chemin !

Un développeur comme les autres… Mais sûrement un dev J2E !

Mais souvent, ça donne des moments super cools !

S’il n’y avait pas Stack Overflow…

Notre vie serait bien pire !

Voici en quoi consiste notre travail :

En fait, notre travail c’est de copier/coller la première réponse de Stack Overflow sans la lire…

Fais pas genre ça t’ait aussi arrivé !

Les côtés moins marrants…

Voici le pire côté des développeurs !

Eh ouais, il y en a quelques-uns quand même…

Y’a pas assez de filles dans la tech…

Suivant ton équipe, te retrouver toute la journée uniquement avec des mecs, c’est pas toujours une sinécure.

Ne pas devenir développeuse

Plus sérieusement la diversité n’a que du bon. Dans un sens comme dans l’autre.

Y’a pas que des geek

Ce n’est pas parce que t’es dans l’informatique que t’as de grosses lunettes, que tu n’as jamais parlé à une fille et que tu joues à Pokémon Rouge tous les week-ends.

Ah les clichés… celui-là traîne à partir.

Passé 30 ans tu devras leader ta propre équipe de peintres !

Félicitations !

En France, l’évolution des devs pousse au management.

"Tu ne vas pas rester développeur toute ta vie, il faut que tu évolues".

Euh… évoluer ? Et si moi j’aime coder ?

La théorie française veut que plus tu prends de l’âge, plus tu es fait pour manager ta propre équipe.

Le stresse des deadlines

Et on finit par le pire.

Les mises en production, les deadlines, le dépassement… C’est assez stressant.

Notre vie n’est pas toujours rose, le client n’est pas toujours content…

Et c’est sûr que la fois où tu t’es planté à reboot le mauvais serveur… Ça n’a pas aidé.

Conclusion

Mais finalement, notre vie de dev, on l’aime.

Heureusement quand même qu’on a les joies du code ! Comment est-ce qu’on perdrait notre productivité sinon ?

Quand je lance les tests unitaires – Les joies du code

Pour finir cet article, j’aimerais dire que personnellement ma vie de dev me convient parfaitement et que je n’en changerais pour rien au monde.

Un développeur heureux.

J’imagine que toi aussi tu as des anecdotes à rajouter à la liste ?

Utilise les commentaires et je les rajouterai dans l’article !

❤️ Tu as aimé cet article ?️

J'ai mis un moment à l'écrire... Ce serait top si tu pouvais le partager à la communauté !