Le guide du chef de projet web

  Temps de lecture : 17 min.
Le guide complet pour comprendre la gestion de projet et devenir chef de projet web ou chef de projet digital (écrit par un développeur).

La tâche du chef de projet web consiste à comprendre les besoins du client et à élaborer une solution technique en réponse à ces besoins, parfois avec l’aide d’un lead developer.

Si tu es développeur web et que tu souhaites devenir chef de projet web, sache que tu vas beaucoup, beaucoup moins coder…

Mais si tu aimes découvrir l’aspect métier des clients, tu vas te régaler !

Sommaire :

  1. Missions
  2. Outils
  3. Évolution de carrière
  4. Reconversion
  5. Salaire
  6. Offres d’emplois
  7. Quelles formations
  8. Pourquoi devenir chef de projet ?

Les missions du chef de projet web

Ce sont les principales missions que l’on demandera au chef de projet de réaliser.

Cette liste n’est pas exhaustive, mais elle te donnera un avant-goût de ce qu’on nous demande.

  • Être le pont entre les besoins du client et la solution à apporter en termes de technique ;
  • Savoir être force de proposition, conseiller le client sur les choix technologiques ;
  • Communiquer efficacement sur le suivi, les problèmes, les releases ;
  • Planifier les développements sur les semaines / mois à venir (roadmap) ;
  • Prioriser les phases de développement en fonction des besoins ;
  • Gérer les imprévus avec fluidité ;
  • Organiser les réunions et les différents points avec les clients ;
  • Coordonner les équipes de devs ainsi que les prestataires externes ;
  • Rédiger le cahier des charges / les spécifications fonctionnelles détaillées (SFD) / les specs techniques / créer une matrice des exigences clients ;
  • Participer à l’élaboration d’un cahier de recette ;
  • Tester efficacement les développements ;
  • Garantir les délais de livraison et la qualité des livrables ;
  • Assurer le lancement du projet en production ;
  • Mentionner les KPIs (indicateurs clés de performance) ;
  • Prévoir la réunion de fin de projet pour réunir les feedbacks.

Globalement, voici ce que l’on demande au chef de projet web.

Grosso-modo, on confie un projet du client au chef de projet.

Ce dernier se charge de réunir une équipe pour construire une solution au problème rencontré par le client.

Comme projet on pourrait avoir par exemple :

  • La refonte d’un site internet ;
  • La création d’un nouvel outil web ;
  • La mise en place d’un tracking sur Google Analytics.

Que fait le chef de projet au quotidien ?

Je vais parler ici de mon cas personnel.

L’idée est surtout de montrer à ceux qui souhaitent devenir chef de projets ce que l’on est amené à faire au jour le jour.

Gestion de projet sous Redmine
Roadmap version 1.1.3 d’un projet web
  • Le lundi, je planifie ma semaine et les développements à prévoir sur une release donnée (généralement elle fait 2 à 3 semaines) ;
  • Dans Redmine, je planifie dans le calendrier les tâches à faire pour chaque membre de l’équipe (sur la semaine) ;
  • Chaque tâche est décrite fonctionnellement, c’est le plus gros de mon travail ;
  • Pour chacune de ces tâches, un lead developer est parfois sollicité pour apporter son expertise technique ;
  • Chaque jour, je fais le point sur ce qui a été fait / reste à faire, et je change le calendrier en conséquence ;
  • Je fais la recette fonctionnelle / technique de chacune des fonctionnalités, c’est la deuxième plus grosse partie de mon travail ;
  • Des réunions sont organisées avec le client pour suivre le projet et son avancement, il est toujours au courant de tout.
    (La communication est super importante, notamment en cas de problème, aussi je note tout dans Google Tasks) ;
  • La résolution de bugs en production quand il y en a est planifiée et priorisée avec l’équipe de développement.
Le travail d'un chef de projet c'est surtout de spécifier et de planifier les développements à venir. Après cela, il veille à ce que les fonctionnalités demandées soient fonctionnelles.

Rien que cela prend environ 80% du temps d’un chef de projet.

Le reste comptant surtout pour la communication et la gestion des imprévues.

AMOE, AMOA, MOE, MOA…

Tu retrouveras souvent ces acronymes.

Ils n’ont rien de sorcier, et en tant que chef de projet web je ne les entends pas beaucoup.

  • MOE : Maîtrise d’œuvre, on peut dire que c’est le fonctionnel ;
  • MOA : Maîtrise d’ouvrage, on peut dire que c’est la technique ;
  • AMOE : Assistance à maîtrise d’œuvre, tu aides ton client sur la spécification de ses besoins fonctionnels (tu l’aides souvent à rédiger le cahier des charges ou les SFDs) ;
  • AMOA : Assistance à maîtrise d’ouvrage, tu aides ton client à la prise de décisions sur les choix techniques.

Tout simplement 🙂

Chef de projet digital

En tant que développeur, c’est un titre que je retrouve souvent dans les signatures des partenaires avec lesquels on travaille.

La différence fondamentale avec le chef de projet web, c’est que celui-ci travaille presque uniquement avec des développeurs pour conduire le projet.

Le chef de projet digital lui, participe à la construction de l’identité d’une marque sur le web.

C’est-à-dire qu’il sera sans doute plus amené à faire du webmarking, du référencement, de la construction d’identité visuelle, de la conduite de projet au sens large… Tout ce qui tourne autour d’un site web.

Là où le chef de projet web lui est surtout sollicité pour répondre techniquement à un besoin donné.

Chef de projet technique vs fonctionnel

J’entends souvent les gens de la tech se plaindre que le « chef de projet côté client n’est pas technique ».

Pour cause, cela rallonge la communication si un expert technique doit être sollicité pour chaque demande.

Un chef de projet web fonctionnel a des connaissances techniques de base. La plupart du temps il n’est pas « compétent » pour chiffrer les demandes ou prendre des décisions techniques.

Un chef de projet technique est parfois un ancien développeur, il est donc à même de comprendre les besoins en termes de technique et de proposer des solutions adéquates.

Ces deux « types » de chef de projet maîtrise les mêmes outils de gestion de projet.

Certains comprennent bien la technique, d’autres ont besoin d’un référent technique à leur côté.

Il y a beaucoup de débats sur ces deux intitulés de postes.

Bon nombre de développeurs seniors que je connais pensent qu'un chef de projet web doit obligatoirement passer par la technique pour être pleinement compétent.

D’autres pensent que les qualités relationnelles avec le client priment…

Question de point de vue !

En tout cas sache que ces deux casquettes existent.

La compétence nécessaire pour devenir chef de projet

Selon moi, la qualité la plus importante à avoir est la rigueur.

Il faut être très rigoureux si on veut que tout se déroule bien sur son projet.

C’est un gage de réussite et de bonne entente avec le client.

La rigueur passe aussi par le fait de bien tester toutes les fonctionnalités développées avant de les livrer au client.

Il n’y a rien de plus frustrant pour le client de tester quelque chose qui ne fonctionne pas.

Pire encore, que la fonctionnalité créée n’est absolument pas celle qu’il souhaitait.

Pour toi, c’est le pire qu’il puisse arriver, tu passes pour un gland.

Être rigoureux dans ses tests, ça permet d’éviter bien des moments de malaise.

Les qualités importantes en tant que chef de projet

La reconnaissance ultime pour un chef de projet c’est d’être quelqu’un d’efficace sur qui on peut compter, en toute circonstance.

C’est ce que le client souhaite avant tout !

À ce titre, voici certaines qualités importantes à avoir :

  • Savoir communiquer efficacement (le relationnel est TRÈS important) ;
  • Être polyvalent et curieux, toucher à un peu tout ;
  • Bien manager, être à l’écoute son client, de son équipe ;
  • Avoir l’esprit d’initiative, être bien organisé ;
  • Être réactif et impliqué.

L’implication est très importante.

Un développeur impliqué, rigoureux et intéressé par le métier fera sans doute un très bon chef de projet web.

C’est ce que l’expérience m’a apprise.

D’autres qualités utiles pour bien gérer un projet :

  • Autonomie ;
  • Débrouillardise (comme tout bon développeur !) ;
  • Empathie ;
  • Créativité ;
  • Qualités rédactionnelles.

Les outils du chef de projet

Voici une liste des outils que j’utilise ou que j’ai vu utiliser par des CDPs au fils du temps.

Nous n’utilisons pas tous ces outils en même temps, mais dans l’idée voici ceux que l’on est susceptible d’utiliser (et surtout ceux que j’ai déjà utilisé).

* Tous ces outils disposent à minima d’une version gratuite !

Airtable

Pour créer des matrices d’exigences ou gérer le statut des fonctionnalités à développer, c’est génial.

C’est un tableau Excel amélioré, en plus c’est collaboratif (on peut éditer le même document à plusieurs en simultané).

À utiliser pour :

  • Matrice des exigences
  • Spécifications fonctionnelles
  • Gestion des tâches
  • Cahier de recettes

Asana

Gérer son projet de bout en bout avec une affectation aux collaborateurs et de nombreux outils visuels (c’est vraiment joli).

À utiliser pour :

  • Roadmap
  • Gestion des tâches

Gmail

Ou tout autre outils de mails en ligne, très utile pour gérer ses tâches, communiquer et bien ranger ses documents.

Chaque e-mail qui arrive peut être archivé dans un dossier particulier en fonction du client avec lequel je travaille.

Gestion des emails et des tâches
Mes e-mails en rentrant d’une semaine de vacances.

J’ai également pris parti pour le 0 inbox, j’utilise ma boîte e-mail comme todo list.

Google Docs

Pour partager des matrices avec le client ou partager des spécifications fonctionnelles, présenter lors d’une réunion.

Utilisation de Google Sheet dans la gestion de projet
Chiffrage d’un projet via Google Sheet
  • Spécifications (techniques et fonctionnelles)
  • Cahier des charges
  • Cahier de recettes
  • Chiffrage
  • Présentation « Powerpoint »
  • Tellement plus encore

Jira

Pour gérer son équipe et le développement du projet au sens large (assignation des tâches, release, kaban…).

  • Gestion des tâches
  • Suivi des bugs / évolutions
  • Suivi du projet (calendrier, release)

Office Timeline

Avoir une timeline visuelle avec une roadmap claire pour la livraison d’un projet.

  • Roadmap

Redmine

Suivre la mise en place de fonctionnalités dans un projet, reporter les bugs, chiffrer les anomalies, planifier les releases.

  • Gestion des tâches
  • Suivi des bugs / évolutions
  • Suivi du projet (calendrier, release)

Slack

Communiquer rapidement avec un partenaire, un client ou le membre d’une de ses équipes.

Très utile pour éviter les échanges interminables par e-mail.

  • Communication

Trello

Organiser ses tâches et les dispatcher aux membres de l’équipe.

On peut suivre l’évolution d’une fonctionnalité / d’un projet assez facilement de manière visuelle avec des cartes.

  • Gestion des tâches
  • Suivi des bugs / évolutions
  • Suivi du projet (calendrier, release)

Voir aussi : la liste des meilleurs outils pour les développeurs.

Gestion des réunions virtuelles

Il existe pas mal d’outils pour gérer ses réunions à distance.

C’est un outil indispensable pour le chef de projet web.

Personnellement, j’utilise Google Meet intégré avec Gmail car c’est super facile à utiliser, il n’y a même pas besoin d’un client lourd…

Cependant je suis tombé sur ce graphique sur Twitter, ça vaut le coup de le mentionner.

https://greenspector.com/fr/quelle-application-mobile-de-visioconference-pour-reduire-votre-impact/

Les outils de visio à distance consomment énormément de ressources… Et Google Meet est dans le top 3 des pires.

À utiliser avec parcimonie donc, on n’est pas toujours obligé d’allumer la caméra 😉

Être chef de projet est une évolution

Quand je suis devenu chef de projet, j’ai eu beaucoup de mal à « manager des développeurs ».

C’est assez compliqué de donner des directives à des personnes sans donner l’impression qu’il y ait une notion de « hiérarchie ».

Je te donne des ordres parce que je suis chef de projet.

C’est exactement ce que je voulais éviter que mes collègues pensent de moi.

En devenant chef de projet, tu prends des décisions pour toi et ton équipe.

Ton équipe de développeurs doit donc suivre tes instructions pour le projet en cours.

Ces instructions peuvent être prises pour des ordres…

Comment parler à son équipe ?

Pour éviter de rentrer dans cette conception de la hiérarchie, voici comment je vois les choses.

On est une équipe, et manager une équipe ne veut pas dire imposer à son équipe.

Au sein d’une équipe, chacun a son rôle.

Certaines codent, d’autres écrivent des spécifications…

Personne n’est au-dessus de personne.

Quand on est chef de projet junior, c'est souvent dur de trouver sa place et les justes mots.

L’expérience t’aidera à aller plus loin.

Pense à être bienveillant avant tout.

La bienveillance, c’est ce qui m’a permis d’être (je pense) un bon chef de projet avec mes collègues.

Je pense à nous comme une équipe, je me laisse guider par les besoins clients.

J’essaye d’indiquer au mieux la direction à prendre avec tact.

Aussi je demande souvent l’avis des autres membres de l’équipe.

Je n’impose quasiment rien…

Et c’est qui rend plaisant le travail en équipe.

Cependant parfois, t’es obligé de gueuler… mais toujours avec une pointe d’humour !

Manager une équipe de développeurs pour gagner plus

Le souci des sociétés de services, c’est que leur courbe concernant leur chiffre d’affaires est linéaire.

Difficile d’avoir une courbe exponentielle sans vendre de produit.

Société de service et produit
https://articles.bplans.com/find-your-best-path-to-start/

Du coup pour compenser ce « problème » de business model, tu as deux solutions :

  • Tu embauches plus pour faire de la marge sur les petits salaires (un TJM à 500 € rapportera plus si un junior fait une journée plutôt qu’un senior)
  • Tu augmentes progressivement ton TJM (mais cela a ses limites)
    • Par exemple, on peut augmenter un TJM en se spécialisant dans une techno ou si on passe une certification pour justifier un TJM important (comme une certif Sales Force par exemple)

* TJM : Taux journalier moyen, c’est le coût que tu factures au client pour une journée de développement.

Tout cela signifie qu'en tant qu'employé, tu ne pourras pas avoir d'augmentation de salaire indéfiniment.

À lire : Comment demander une augmentation en tant que développeur.

Il y a un moment où l’entreprise ne fera plus de profit en t’augmentant d’année en année

À ce moment-là, ton salaire n’augmentera plus ou presque plus.

La solution pour toi si tu souhaites rester dans cette entreprise :

Prendre des responsabilités et évoluer dans ton métier, notamment en devenant chef de projet web ou lead developer.

De cette manière tu apportes davantage de valeur à l’entreprise.

Cette valeur, elle peut la facturer. Si elle peut la facturer, elle peut te payer davantage.

C’est ce qui pousse certains développeurs à devenir chef de projets.

Une fois le pallier suivant atteint, ces mêmes chefs de projets peuvent se tourner vers la direction de projet ; un autre genre d’évolution.

Se reconvertir en chef de projet web quand on est développeur ?

J’aime bien parler de reconversion et non pas d’évolution, car le métier est totalement différent.

Qu’est-ce qui change on devient chef de projet ?

  • Rédaction des spécifications fonctionnelles ;
  • Réunions avec le client ;
  • Compréhension ++ des besoins ;
  • Prise de décision sur les choix techniques ;
  • Responsable de la qualité du projet, des délais de livraison (de tout en fait) ;
  • Communication ++ avec les équipes ;
  • Beaucoup moins de code, voire même presque plus.
En tant que chef de projet, tu prends sur toi la responsabilité de faire aboutir le projet jusqu'à la mise en production.

Si quelque chose se passe mal, c’est sûr toi que ça va retomber !

Finalement en tant que développeur, tu es plutôt bien loti, car tu es uniquement responsable de la qualité du code que tu produis.

Si tu souhaites devenir chef de projet web, parle-en à ton entreprise.

Ton apprentissage se fera sur le tas, le point positif pour l’entreprise c’est qu’elle pourra t’apprendre le métier « à sa sauce ».

Les chefs de projet techniques sont assez recherchés par les boîtes.

Alors en connaissance de cause si cela te plaît, tu peux y aller.

Mais sache encore une fois, que le code va devenir de plus en plus lointain pour toi.

Le salaire du chef de projet web

On pense souvent que le chef de projet est mieux payé que le développeur.

Dans la tête des gens, un « chef » est forcément au-dessus de la personne qui n’est pas « chef ».

Du coup un chef de projet doit forcément gagner plus qu’un « simple » développeur.

Une idée courante et pas toujours vraie !

La tendance tend à changer. Les développeurs les plus talentueux sont de mieux en mieux payés…

Salaire développeur web
https://www.linkedin.com/salary/explorer?countryCode=fr&titleId=24
Salaire développeur web
https://www.linkedin.com/salary/explorer?countryCode=fr&titleId=24

Si ça t’intéresse, tu peux lire cet article sur le salaire des développeurs web.

De ce que je me suis renseigné, un chef de projet web commence un peu au-dessus en termes de salaire qu’un développeur web « classique ».

Ça se confirme un peu plus ici :

Salaire d'un chef de projet web
https://www.glassdoor.fr/Salaires/chef-de-projet-web-salaire-SRCH_KO0,18.htm
Moyenne salaire développeur web
https://www.glassdoor.fr/Salaires/d%C3%A9veloppeur-web-salaire-SRCH_KO0,15.htm

Enfin, comme je le disais dans l’article sur le salaire des devs, on ne peut jamais trop connaître le salaire dans une profession.

Cela reste une indication.

Les emplois en tant que chef de projet web

Encore une fois, chef de projet et développeur ne sont pas du tout le même métier.

Leur valeur sur le marché est bien différente.

Les développeurs sont très recherchés (enfin les bons développeurs).

Mais ça tu le sais déjà.

Est-ce que les chefs de projet sont aussi beaucoup demandés ?

Forcément moins que des développeurs, et cela pour plusieurs raisons :

  • Un chef de projet peut gérer plusieurs développeurs, rarement l’inverse
  • Tous les projets n’ont pas forcément besoin d’un chef de projet dédié

Cela explique que les CDPs soient moins recherchés que les devs.

Tout simplement car il y a moins de demande, moins de besoin.

Pourtant, les chefs de projets sont nécessaires, mais beaucoup de développeurs déclinent cette « évolution de carrière ».

Niveau recrutement, tu seras moins sollicité qu'un développeur, chose certaine.

D’où l’intérêt si cela t’intéresse de monter en compétence dessus au sein d’une boîte que tu affectionnes.

Tu rentres en tant que développeur, puis tu changes de chemin de carrière.

Si tu aimes la gestion de projet, le salaire ou le marché ne doivent pas te décourager.

Il y a tout de même pas mal de demandes.

Quelle formation pour devenir chef de projet web ?

Il y a deux écoles sur ce point de vue comme on l’a vu plus haut.

  • Tu es développeur, tu souhaites gérer une équipe et tu te formes de par ton milieu à la gestion de projet (tes collègues et ton entreprise te forment) ;
  • Tu n’es pas développeur, tu as sans doute fait une école de management ou autre et tu as suivi un cursus pour devenir chef de projet au sens large.

La plupart des chefs de projet web techniques sont d’anciens développeurs, c’est un changement de carrière qui a lieu assez naturellement si le code n’est pas une passion.

En revanche beaucoup de chefs de projet fonctionnels sortent d’écoles de communication / management.

On y apprend à gérer un projet de A à Z, souvent pour devenir chef de projet digital.

Je ne peux pas te conseiller de formation car je n’en ai jamais faite. Des écoles privées existent et apparemment tu peux également faire cela dans le public.

https://www.google.com/search?channel=fs&client=ubuntu&q=Devenir+chef+de+projet+digital

Pour trouver la meilleure formation pour toi :

Recherche d’abord une entreprise dans laquelle travailler en alternance.

L’alternance est le meilleur moyen aujourd’hui en France pour décrocher un job.

On te forme, l’entreprise paye l’école… C’est parfait pour ton apprentissage.

Essaye tout d’abord de décrocher un entretien, regarde les qualifications nécessaires pour la fiche de poste.

Bien des écoles privées acceptent d’intégrer des étudiants un peu plus tard dans l’année.

Chef de projet web en alternance

C’est un excellent moyen d’apprendre le métier !

Ici on parle de chef de projet fonctionnel et non de chef de projet technique.

Voici l’exemple d’une fiche de poste pour postuler en tant qu’alternant.

Fiche de poste chef de projet web en alternance
https://www.linkedin.com/jobs/view/2017397089/

Les principales tâches qu’on te confiera en tant que chef de projet web en alternance :

  • Définir et consolider les besoins des utilisateurs
  • Piloter les prestataires sur les conceptions graphiques et les développements à réaliser
  • Communiquez auprès des équipes du suivi des projets en cours
  • Suivre et analyser les statistiques commerciales
  • Participer au développement des supports

Comme on peut le voir, cela n’a plus grand-chose à voir avec le métier de développeur !

De formation Bac+4/5 en commerce / gestion de projet/ informatique, vous êtes passionné de web, et de nouvelles technologies.

Comme souvent dans les fiches de poste de chef de projet web.

Il n’est donc pas nécessaire de savoir développer pour devenir chef de projet web.

Si la gestion de projet t’intéresse, c’est un excellent moyen de commencer ta carrière.

En revanche les offres d’emplois de chef de projet en alternance ont l’air peu nombreuses.

Chef de projet web « junior »

On voit de plus en plus ce terme dans les signatures de mails.

En tout cas moi je le vois de plus en plus, avec le terme « chef de projet digital ».

Quand je vois ces appellations, je sais que le plus souvent, ce sont des chefs de projets métiers / fonctionnels.

Ils ont été formés à la gestion de projet de manière globale, sans avoir en tête la technique.

C’est ce que je constate en discutant avec les prestataires et les partenaires.

Chef de projet web freelance

On peut également trouver des chefs de projet web en freelance pour celles et ceux qui souhaiteraient devenir consultant(e)s.

Consultants chef de projet web
https://www.malt.fr/s?q=chef+de+projet+web

Tout comme les chefs de projet en régie, ils dirigent le projet en dehors de l’entreprise.

Pourquoi devenir chef de projet web ?

Ce qui me satisfait énormément en tant que CP, c’est la livraison d’un projet hautement qualitatif.

Tu as bossé pendant des jours, des semaines, des mois avec ton équipe, et tu es serein quant à la livraison.

Tu sais que tes livrables sont des qualités, que la recette technique et fonctionnelle a bien été faite.

Tu es fier du code produit, tu es même fier du projet !

Cette sensation d’accomplissement est très agréable, tu sais que tu as produit quelque chose, quelque chose qui compte.

Tu as contribué à la réalisation d’un projet, aussi important soit-il.

Rien que ça, c’est super cool 🙂

Outre cette autosatisfaction, tu pourrais aimer :

  • Le respect de la rigueur
  • Le bonheur de manager une équipe
  • La puissance des technos sur lesquelles tu travailles (ça te permet de conserver une affinité avec le développement si tu le souhaites)
  • La progression dans ton métier
  • L’apprentissage de nouvelles choses (tout comme en dev, on découvre de nouveaux outils), on apprend du projet sur lequel on travaille

Être développeur, c’est pisser du code

« Pisser du code » est une expression que je déteste.

Ça rend le travail de développeur plat, monotone, ennuyeux, robotisé… nul en fait.

Alors que dans notre métier, on résout des problèmes, on améliore des systèmes, on crée de nouvelles choses…

L'avantage de la gestion de projet, c'est que tu prends part au métier de ton client.

Et pour cause, tu as le devoir de comprendre ton client, de l’accompagner, de l’aider dans ses besoins technologiques.

À chaque nouveau projet, tu découvres un nouveau métier, ou presque.

Pour moi, c’est de l’or.

Le développement web ça a des côtés ennuyeux, on fait relativement souvent les mêmes choses…

Des APIs, du CRUD, de la gestion de droits…

Alors que la gestion de projet, c’est quasiment du nouveau à chaque fois !

Conclusion

Pour être franc, j’ai longtemps pris le métier de chef de projet web comme une évolution.

Quand tu te présentes aux gens, c’est toujours plus facile de dire que tu es chef de projet.

Les développeurs sont stigmatisés, on les prend souvent pour des geeks qui n’ont aucune vie sociale.

Les clichés ont la vie dure…

Chef de projet web n’est pas pour tout le monde.

On passe notre temps à écrire des specs que les développeurs implémentent… C’est une réalité.

Ce n’est pas parce que tu es chef de projet que tu ne développes plus, mais ça s’en rapproche.

Il ne faut pas oublier que l’on fait de moins en moins de code, que notre travail consiste à recetter le travail des autres et à rédiger des tickets, des tickets et… des tickets.

C’est loin d’être l’extase tous les jours !

Si tu es passionné de code, reste loin de la gestion de projet 🙂

❤️ Tu as aimé cet article ?️

J'ai mis un moment à l'écrire... Ce serait top si tu pouvais le partager à la communauté !